Aller au contenu

Isolation du sol par dessous ou par dessus avec un isolant naturel

  • Isolation
  • 12 min read

Le DPE est devenu un enjeu majeur pour beaucoup de propriétaire que ce soit en vue de la revente ou la location. Les économies d’énergie sont aussi recherchées. L’isolation du sol de sa maison est donc une piste à envisager pour réduire sa consommation ou améliorer le DPE.
Découvrez ici les différentes méthodes ainsi que les matériaux naturels ou pas à utiliser pour isoler votre sol.

Qu’est-ce que l’isolation naturelle du sol ?

L’isolation du sol est une technique utilisée pour réduire les pertes de chaleur à travers le plancher bas d’une habitation, améliorant ainsi l’efficacité énergétique et le confort intérieur. Elle consiste à appliquer des matériaux isolants sous la surface du sol ou entre les couches de construction du plancher pour minimiser le transfert thermique entre l’intérieur de la maison et le sol ou l’espace non chauffé en dessous.

Cette approche contribue non seulement à maintenir une température intérieure plus stable et agréable, mais elle permet également de réaliser des économies significatives sur les coûts de chauffage et de refroidissement. L’isolation du sol est particulièrement cruciale dans les maisons construites sur des vide-sanitaires, des sous-sols non aménagés, ou directement sur la terre, où le risque de déperdition thermique est élevé.

L’isolation naturelle du sol consiste en l’usage d’isolants naturels comme la laine de mouton, le lin, le chanvre, les billes d’argile, etc.

L’avantage de ces derniers est qu’ils n’ont aucun impact nocif sur la santé. De fait, les matériaux naturels ne contiennent pas de fibres irritantes. Néanmoins, les procédés de fabrication de même que leur commercialisation ne sont pas sans conséquence pour l’environnement étant donné qu’ils requièrent une lourde consommation d’énergie.

En rénovation comme en construction, l’isolation naturelle du sol est un élément indispensable permettant de réduire jusqu’à 10 % les pertes de chaleur et de réaliser des économies d’énergie.

Isolation du sol

Pourquoi isoler le plancher bas de sa maison ?

Isoler le sol de son habitation, également appelé plancher bas, présente de multiples avantages à ne pas négliger.

  • Améliorer le confort thermique L’isolation du plancher bas empêche les déperditions de chaleur vers le sol, réputé beaucoup plus froid. Vos pieds n’auront plus jamais froid chez vous ! La sensation de confort est nettement accrue.
  • Réaliser des économies sur le chauffage
    Limitant les pertes thermiques vers le bas, l’isolation réduit vos besoins en chauffage. Votre système de chauffage fonctionnera moins pour maintenir la température souhaitée, d’où des économies appréciables.
  • Améliorer le DPE Mieux isoler son plancher permet aussi d’améliorer la note du diagnostic de performance énergétique (DPE). En réduisant les besoins en chauffage, vous gagnez des classes énergétiques, ce qui valorise votre bien.
  • Valoriser son bien Une maison bien isolée, au plancher comme ailleurs, augmente la valeur patrimoniale du bien. C’est un argument supplémentaire en cas de revente. Un DPE de classe A ou B est un vrai plus.

L’isolation du sol doit être considérée comme un investissement rentable rapidement grâce au confort et aux économies réalisées. Elle valorise aussi votre bien sur le marché immobilier.

Les différentes techniques d’isolation du sol

L’isolation se fait par le dessus ou par le dessous selon la configuration du bâtiment.

Isolation par le dessous

L’isolation par le dessous est une technique efficace pour les maisons dotées d’un vide-sanitaire ou d’un sous-sol non aménagé comme une cave. Isoler par le dessous consiste à appliquer des matériaux isolants sous le plancher des pièces habitables. L’isolation va constituer une barrière protectrice contre le froid remontant du sol et contribuant significativement à l’amélioration du confort thermique intérieur.

Choix des matériaux

Pour ce type d’isolation, les panneaux isolants rigides, comme le polystyrène extrudé (XPS) ou le polyuréthane (PU), sont privilégiés pour leurs excellentes propriétés isolantes. Leur haute performance thermique assure une isolation efficace avec une épaisseur moindre, tandis que leur résistance à l’humidité les rend idéaux pour les zones exposées à l’eau ou à l’humidité du sol.
Les panneaux de fibre de bois peuvent convenir pour l’isolation du sol ou du plancher bas d’une maison, notamment dans les cas de vide-sanitaires ou de sous-sols. Ces panneaux offrent plusieurs avantages pour ce type d’application.

Avantages

  • Haute performance thermique : Ces matériaux offrent une excellente résistance thermique, permettant de réduire les pertes de chaleur et de diminuer les besoins en chauffage.
  • Résistance à l’humidité : Leur nature imperméable empêche l’eau et l’humidité de pénétrer, protégeant ainsi la structure du bâtiment et l’isolation elle-même.
  • Durabilité : Résistants à la compression et aux agressions chimiques, ces isolants assurent une longévité accrue de l’isolation.

Installation

L’installation des panneaux sous le plancher nécessite un accès au vide-sanitaire ou au sous-sol. Les étapes comprennent :

  1. Préparation : Nettoyer l’espace de travail et s’assurer que le support est sec et en bon état.
  2. Pose des panneaux : Fixer les panneaux isolants rigides directement sous les solives du plancher, en veillant à bien jointoyer les panneaux pour éviter les ponts thermiques.
  3. Finition : En cas de besoin, appliquer un pare-vapeur ou une membrane d’étanchéité pour renforcer la protection contre l’humidité.

Conseils professionnels

  • Évaluation préalable : Avant de commencer, il est conseillé de faire évaluer l’espace par un professionnel pour s’assurer que l’isolation par le dessous est la solution la plus adaptée et pour déterminer l’épaisseur d’isolant nécessaire.
  • Ventilation : Assurer une ventilation adéquate du vide-sanitaire ou du sous-sol pour éviter l’accumulation d’humidité et les problèmes de moisissures.

L’isolation par le dessous offre une solution efficace et durable pour améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, tout en protégeant contre l’humidité et en améliorant le confort intérieur.

Isolation naturelle du sol par le dessus

Lorsque vous isolez une dalle sur terre-plein, l’approche par le dessus est souvent adoptée pour renforcer l’efficacité thermique et contrôler l’humidité du sol remontant vers l’intérieur de la maison. Cette méthode consiste à installer l’isolation sur la dalle en béton existante, sous le revêtement de sol fini. Voici les étapes clés et les avantages de cette technique, en mettant l’accent sur l’utilisation de matériaux isolants en fibres comme la laine de roche ou la fibre de bois.

Étapes de l’isolation par le dessus

  1. Préparation de la surface : Assurez-vous que la dalle en béton est propre, sèche et plane. Réparez toutes les fissures ou irrégularités avant de commencer.
  2. Installation du pare-vapeur : Déroulez un pare-vapeur sur toute la surface de la dalle pour empêcher l’humidité du sol de pénétrer dans l’isolant et les espaces de vie. Assurez-vous de chevaucher les joints et de les sceller avec un adhésif spécifique pour créer une barrière continue et efficace.
  3. Pose de l’isolant thermique : Installez une couche d’isolant thermique, comme des panneaux de laine de roche ou de fibre de bois, sur le pare-vapeur. Ces matériaux sont choisis pour leur capacité à réguler l’humidité, leur performance thermique et leur durabilité. Ils doivent être découpés pour s’ajuster précisément et couvrir uniformément toute la surface.
  4. Revêtement de sol fini : Enfin, installez le revêtement de sol fini de votre choix par-dessus l’isolant. Que vous optiez pour du carrelage, du parquet, ou tout autre matériau, assurez-vous qu’il est compatible avec l’isolation thermique et capable de supporter la charge attendue.

Avantages de l’isolation par le dessus avec des matériaux en fibres :

  • Régulation naturelle de l’humidité : Les matériaux isolants en fibres comme la laine de roche ou la fibre de bois ont la propriété de réguler naturellement l’humidité, réduisant ainsi les risques de condensation et de moisissures.
  • Impact environnemental réduit : Ces matériaux sont souvent produits à partir de ressources renouvelables ou recyclées, contribuant à un moindre impact écologique de votre projet de construction ou de rénovation.
  • Isolation thermique efficace : Une couche bien installée d’isolant en fibres améliore significativement la performance thermique de la dalle, contribuant à un confort intérieur accru et à des économies d’énergie.
  • Confort acoustique : En plus de leurs propriétés thermiques, les matériaux en fibres offrent une bonne isolation acoustique, réduisant la transmission des bruits de pas et autres bruits d’impact.

Pour une mise en œuvre réussie, il est recommandé de consulter un professionnel qui saura adapter la technique d’isolation aux spécificités de votre projet, garantissant ainsi la meilleure performance et durabilité possible.

Une chape isolante pour isoler un plancher bas

Une chape isolante représente une solution efficace pour l’isolation d’un plancher bas, combinant à la fois les fonctions d’isolation thermique et la préparation d’une surface lisse pour le revêtement final. Elle se compose généralement d’un mélange de matériaux isolants légers, comme des billes de polystyrène ou de vermiculite, intégrés dans une matrice de béton ou de mortier. Cette technique permet de réduire significativement les ponts thermiques, assurant une meilleure conservation de la chaleur au sein de l’habitation et contribuant ainsi à l’efficacité énergétique globale du bâtiment. Facile à mettre en œuvre, la chape isolante s’adapte parfaitement aux nouvelles constructions comme aux rénovations, offrant un confort thermique amélioré et des économies d’énergie notables sur le long terme.

Quel isolant choisir pour l’isolation du sol ?

Il existe de nombreux isolants pour l’isolation du sol. Chacun d’eux possède ses caractéristiques et spécificités propres. Il faut donc prendre en considération les critères de performance du matériau comme sa conductivité, sa résistance thermique et son épaisseur pour choisir. Vous devez privilégier les isolants naturels ayant de très faibles conductivités.

Notez qu’en général, la conductivité thermique est comprise entre 0,025 et 0,050 W/m. K. Votre budget et la technique de pose employée doivent également entrer en ligne de compte. Les isolants naturels possibles se présentant sous la forme de mousse à projeter, de rouleaux, de panneaux rigides ou en vrac sont le liège, la fibre de bois, la laine végétale (laine de chanvre, fibre de lin), la ouate de cellulose, la mousse polyuréthane, la laine de verre, la laine de roche, le polystyrène expansé ou extrudé, etc.

Isolant Par dessus Par dessous Naturel Coût Épaisseur recommandée
Fibre de bois OK OK Oui €€ 100-200 mm
Polystyrène extrudé (XPS) OK OK Non 50-120 mm
Laine de roche OK Non Non 100-200 mm
Laine de mouton OK Non Oui €€€ 100-200 mm
Liège expansé OK OK Oui €€€ 50-100 mm
Isolant mince OK Non Non €€ Variable
Liège en rouleau OK OK Oui €€€ Variable
Paille de riz OK OK Oui Variable
Ouate de cellulose OK OK Oui 100-300 mm
Billes d’argile expansée Non OK Oui Variable

Fibre de bois

La fibre de bois est un isolant naturel offrant une excellente isolation thermique et phonique grâce à sa densité.

Avantages incluent sa capacité à réguler naturellement l’humidité, contribuant à un habitat sain, et son impact environnemental réduit. Elle est polyvalente, pouvant être utilisée tant par dessus que par dessous.

Inconvénients comprennent un coût moyen (€€) et la nécessité d’une épaisseur importante (100-200 mm) pour atteindre une isolation optimale.

Polystyrène extrudé (XPS)

Le polystyrène extrudé est un isolant synthétique connu pour sa haute performance thermique et sa résistance à l’humidité.

Avantages : économique (€), il peut être appliqué par dessus et par dessous.

Inconvénients : non naturel, et l’épaisseur recommandée varie entre 50 et 120 mm pour une isolation efficace.

Laine de roche

La laine de roche, un isolant minéral, est appréciée pour sa résistance au feu et ses propriétés d’isolation thermique et acoustique.

Avantages : coût accessible (€) et bonne isolation.

Inconvénients : non applicable par dessous et nécessite une épaisseur conséquente (100-200 mm) pour de meilleurs résultats.

Laine de mouton

La laine de mouton est un isolant écologique offrant une bonne isolation thermique et une régulation naturelle de l’humidité.

Avantages : matériel naturel et confort thermique.

Inconvénients : plus coûteux (€€€) et inadapté pour une application par dessous, avec une épaisseur conseillée de 100-200 mm.

Liège expansé

Le liège expansé est un isolant naturel et écologique, léger et facile à manipuler.

Avantages : excellent régulateur d’humidité et isolation thermique.

Inconvénients : prix élevé (€€€) et une épaisseur de 50-100 mm nécessaire pour une efficacité optimale.

Isolant mince

Les isolants minces sont des solutions modernes pour l’isolation avec une faible épaisseur.

Avantages : installation facile et adaptabilité.

Inconvénients : coût moyen (€€) et performance isolante inférieure à celle des isolants traditionnels.

Liège en rouleau

Le liège en rouleau combine les avantages du liège avec une installation facile.

Avantages : naturel, écologique, et bonne isolation phonique.

Inconvénients : coût élevé (€€€) et épaisseur variable nécessitant une planification précise.

Paille de riz

La paille de riz est un isolant naturel peu coûteux (€) et écologique.

Avantages : biodégradable et renouvelable.

Inconvénients : épaisseur variable et nécessité d’une protection contre les nuisibles.

Ouate de cellulose

La ouate de cellulose est fabriquée à partir de papier recyclé, offrant une isolation thermique et phonique remarquable.

Avantages : coût faible (€), écologique, et grande épaisseur (100-300 mm) pour une isolation supérieure.

Inconvénients : nécessite un traitement contre le feu et les parasites.

Billes d’argile expansée

Les billes d’argile expansée sont utilisées pour l’isolation par dessous grâce à leur légèreté et leur capacité à drainer.

Avantages : naturel, écologique, et économique (€).

Inconvénients : non adaptées pour une application par dessus et nécessitent une couche protectrice contre l’humidité.

Conclusion

Opter pour une isolation naturelle du sol c’est choisir d’augmenter son confort, de diminuer les déperditions de chaleur par le sol et de réduire sa consommation d’énergie au moyen de matériaux naturels. Découvrez aussi nos articles sur l’isolation écologique de la toiture et l’isolation écologique des murs.