Isolation écologique des murs : 7 matériaux que vous pouvez utiliser

  • Eco Habitat
  • 4 min read
Isolation écologique des murs

Qu’il s’agisse de la construction d’une maison ou de sa rénovation, l’isolation des murs est une étape cruciale. De nos jours, il est possible de recourir à différentes solutions écologiques afin de diminuer votre impact sur la planète et offrir à votre famille un environnement sain. Il existe donc de nombreux isolants écologiques que vous découvrirez dans cet article pour choisir le plus adapté à votre projet.

La laine de chanvre : un isolant végétal très écologique

La laine de chanvre est un matériau dont la culture ne requiert pas de pesticides ni d’insecticides, ce qui en fait un isolant hautement écologique. En outre, au cours de sa croissance, la plante purifie l’air et assimile le CO2. Une fois moissonné, le chanvre laisse un sol non pollué, propre et riche en minéraux. Il offre de très bonnes performances pour une excellente isolation écologique des murs.

Cette matière possède approximativement le même coefficient de conductivité thermique que la laine minérale : entre 0,040 et 0,048 W/(m.K). Aussi, elle favorise la respiration des murs et provoque ainsi une régulation automatique de l’humidité sans déperdition de chaleur. Ne renfermant pas d’albumine, elle est insensible aux insectes, imputrescible avec une bonne durabilité.

La paille : un matériau performant, économique et très renouvelable

Constituée des tiges de certaines céréales, la paille est un déchet de l’industrie alimentaire ; ce qui en fait un matériau économique. Pour l’isolation écologique des murs, elle est enfermée dans des caissons en bois et directement incorporée à l’installation des murs. Également disponible en vrac, cet isolant est un très bon hygrorégulateur avec une durée de vie extrêmement grande.

La fibre de bois, extrêmement polyvalente et efficace pour l’isolation écologique des murs

La fibre de bois est issue de bois recyclés de forêts gérées durablement. C’est un isolant biosourcé possédant de très grandes performances thermiques en hiver comme en été. Sa fabrication se fait sans ajout d’adjuvants chimiques et le produit obtenu est décliné en plusieurs densités et épaisseurs : en panneau souple dit laine de bois ou rigide.

La fibre de bois est donc hautement polyvalente et est facile à appliquer pour une isolation écologique des murs intérieurs ou extérieurs. Elle présente aussi :

  • de bonnes qualités d’isolation acoustique,
  • un bon pouvoir hygroscopique,
  • une bonne conductivité thermique,
  • une stabilité dans le temps,
  • une insensibilité aux insectes xylophages.

Sa conductivité thermique est comprise entre 0,036 et 0,045 W/(m.K).

La ouate de cellulose : un isolant à base de papier recyclé

Issue du recyclage de papier, la ouate de cellulose présente de très grandes qualités d’isolation acoustique et thermique. Grâce à son traitement lors de sa fabrication, elle est insensible aux rongeurs, plus résistante au feu et ne développe pas de moisissures. Elle est utilisable pour l’isolation écologique des murs. Toutefois, cet isolant plus intéressant, plus flexible que la fibre de bois est principalement employé pour isoler les combles. Son coefficient lambda varie de 0,039 à 0,043 W/(m.K).

Le liège : un très bon isolant phonique et thermique naturel, stable dans le temps

Le liège est un matériau végétal provenant de l’exploitation raisonnée des chênes-lièges. Excellent isolant phonique et thermique, il se décline sous diverses formes : en panneaux de liège expansé aggloméré sans ajout d’agents synthétiques ou en plaque de liège naturel brut liègeou poncé.

On peut utiliser ce matériau aussi bien en construction neuve ou en rénovation, à l’intérieur ou à l’extérieur pour l’isolation écologique des murs. Facile à mettre en œuvre, il possède une très bonne capacité à retenir la chaleur pour la restituer ensuite dans les pièces de l’habitation. Sa conductivité thermique est de 0,038 à 0,043 W/(m.K).

Laine de mouton : un matériau très résistant pour l’isolation écologique des murs

100 % écologique, la laine de mouton présente :

  • une haute capacité d’absorption de l’humidité,
  • une forte résistance au tassement,
  • un poids léger.

Elle a une conductivité thermique variant entre 0,035 et 0,042 W/(m.K).

Le lin pour l’isolation écologique des murs

Le feutre composé de lin se présente sous la forme de panneaux semi-rigides, en vrac ou en rouleaux. On peut l’utiliser pour de multiples projets d’isolation comme l’isolation écologique des murs. Le lin est une plante textile aux nombreuses propriétés, dont les fibres autrefois utiles à la production de tissus, servent à isoler des maisons. Il a une conductivité thermique atteignant 0,046 W/(m.K).

Conclusion

Avec cette pluralité de matériaux écologiques, réaliser une isolation écologique des murs de votre habitation est une entreprise simple et bénéfique. C’est la meilleure solution pour réduire vos factures de gaz, d’eau, d’électricité et gagner en confort tout en faisant du bien à la nature.