Aller au contenu

DTU 31.2 : les normes d’isolation des maisons à ossature bois

  • Isolation
  • 7 min read

DTU 31.2 est une norme essentielle pour assurer une isolation performante dans les maisons à ossature bois. Cette réglementation définit :

  • les critères de performance,
  • les matériaux recommandés,
  • les règles de mise en œuvre nécessaires

pour garantir une isolation de qualité.

Dans cet article, explorons en détail les exigences du DTU 31.2 en matière d’isolation, les règles de mise en œuvre à respecter, ainsi que les avantages d’une isolation conforme à cette norme.

Les exigences du DTU 31.2 en matière d’isolation

Le respect de la réglementation thermique et la conformité aux règles de l’art :

  • Les DTUs (Documents Techniques Unifiés) sont des normes françaises qui définissent les règles de l’art pour la construction des ouvrages en France.
  • Le DTU 31.2 est le document de référence pour la réalisation de maison à ossature bois.
  • La RT 2012 actuellement en vigueur va laisser place à la RE 2020 à partir du 1er janvier 2020, avec des objectifs plus ambitieux en matière de performance énergétique et d’empreinte carbone.

DTU 31.2 établit des critères de performance à respecter pour assurer une isolation efficace dans les maisons à ossature bois. Parmi ces critères, on retrouve la résistance thermique, l’étanchéité à l’air, et bien d’autres.

La résistance thermique

La résistance thermique, exprimée en m².K/W, mesure la capacité de l’isolant à freiner les échanges de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur. Selon le DTU 31.2, il est recommandé de respecter une résistance thermique minimale de X m².K/W pour les parois verticales et de Y m².K/W pour la toiture, par exemple.

Isolation des maisons à ossature bois :

  • Les laines minérales et isolants en rouleaux ou panneaux sont visées par le DTU 31.2 pour l’isolation des maisons à ossature bois.
  • Les autres familles d’isolants doivent faire l’objet d’un Avis Technique du GS20 pour utilisation en maison à ossature bois.
  • Le DTU 31.2 précise les caractéristiques attendues des isolants en laine minérale pour une utilisation en maison à ossature bois.
  • La mise en œuvre de l’isolation entre montants d’ossature doit respecter certaines préconisations, comme les dimensions de l’isolant et la hauteur de la cavité à isoler.
  • La mise en œuvre d’un complément d’isolation par l’extérieur doit également respecter certaines préconisations, comme le support de l’isolant et la surface de l’isolant.

L’étanchéité à l’air

L’étanchéité à l’air, quant à elle, concerne la prévention des fuites d’air parasites à travers les parois. Des infiltrations d’air non contrôlées peuvent entraîner des pertes de chaleur et réduire l’efficacité de l’isolation. Le DTU 31.2 précise les seuils à respecter pour garantir une étanchéité à l’air optimale.

Traitement de l’étanchéité à l’air

  • Le traitement de l’étanchéité à l’air des parois permet de réduire les déperditions de chaleur et d’optimiser les performances de l’isolation.
  • La membrane pare-vapeur est un élément essentiel du traitement de l’étanchéité à l’air.
  • La membrane pare-vapeur doit être positionnée du côté intérieur de l’isolant, sauf si le Sd du surfacage de l’isolant est inférieur ou égal à 0,18 m.
  • La membrane pare-vapeur doit être continue et étanche, avec un traitement particulier au niveau des jonctions et des pénétrations.

Gestion de la vapeur d’eau

pare vapeur
  • La gestion de la vapeur d’eau des parois isolées est primordiale pour assurer le confort des habitants et la pérennité du bâtiment.
  • La règle dite des 2/3 – 1/3 permet de limiter l’épaisseur de l’isolant de doublage intérieur en fonction de la perméance de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau du mur.
  • Une barrière à la diffusion de vapeur d’eau doit être mise en œuvre entre un local chauffé en permanence et un local non chauffé, ainsi qu’entre deux unités de vie.
  • La valeur Sd de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau côté intérieur doit être au moins 5 fois plus élevée que la valeur Sd de la barrière à la diffusion de vapeur d’eau côté extérieur.

Matériaux isolants

Le DTU 31.2 recommande également l’utilisation de certains matériaux isolants qui ont fait leurs preuves dans le domaine de la construction bois. Parmi les matériaux couramment utilisés, on retrouve la laine de bois, la fibre de bois, la laine minérale, ou encore le polyuréthane. Chacun de ces matériaux présente des caractéristiques spécifiques en termes de résistance thermique, d’absorption acoustique, ou encore de durabilité.

DTU 31.2 isolation ossature bois
Source knaufinsulation.com

Épaisseurs d’isolant

En fonction des parois à isoler (murs, toiture, plancher), le DTU 31.2 précise également les épaisseurs d’isolant à prévoir. Ces épaisseurs varient en fonction de la zone climatique et des exigences thermiques propres à chaque construction.

Les règles de mise en œuvre du DTU 31.2

Pour garantir une isolation conforme au DTU 31.2, il est essentiel de respecter certaines règles de mise en œuvre. Tout d’abord, il est primordial de protéger l’isolant contre l’humidité, pouvant affecter ses performances. L’humidité peut causer des problèmes de condensation et de moisissures, réduisant ainsi l’efficacité de l’isolation.

Le DTU 31.2 recommande également d’assurer la continuité de l’isolation, en évitant les ponts thermiques. Les ponts thermiques sont des zones de la construction où l’isolation est moins efficace, favorisant ainsi les pertes de chaleur. Des dispositifs spécifiques, tels que des rupteurs de ponts thermiques, peuvent être utilisés pour limiter ces déperditions.

Selon le DTU 31.2, différentes techniques de pose de l’isolant peuvent être utilisées, telles que la pose en rouleaux, en panneaux, ou encore par insufflation. Chaque technique présente des avantages et des contraintes spécifiques, en fonction des contraintes du chantier et des performances recherchées.

Après la pose de l’isolant, il convient de vérifier certains points de contrôle pour s’assurer de la conformité à la norme. Cela peut inclure des tests d’étanchéité à l’air, des mesures de résistance thermique, ou encore des inspections visuelles pour détecter d’éventuelles erreurs de mise en œuvre.

Les avantages d’une isolation conforme au DTU 31.2

Opter pour une isolation conforme au DTU 31.2 présente de nombreux avantages. Tout d’abord, cela garantit un confort thermique optimal. Une isolation performante permet de maintenir une température agréable à l’intérieur, tout en limitant les variations de température. De plus, l’isolation acoustique est également améliorée, réduisant ainsi les bruits provenant de l’extérieur.

Une isolation conforme au DTU 31.2 permet également de réaliser des économies d’énergie significatives. En limitant les pertes de chaleur, l’isolation réduit les besoins en chauffage, ce qui se traduit par une réduction des factures énergétiques. Selon une étude réalisée par X, une isolation conforme au DTU 31.2 permettrait d’économiser en moyenne X% d’énergie par an.

Une isolation aux normes contribue à la valorisation du patrimoine immobilier. Les maisons à ossature bois bénéficiant d’une isolation performante sont généralement mieux valorisées sur le marché de l’immobilier. Les futurs acheteurs sont sensibles à ces critères de qualité et sont prêts à investir davantage pour acquérir une maison bénéficiant d’une isolation aux normes.

Conclusion

Le DTU 31.2 joue un rôle essentiel dans l’isolation des maisons à ossature bois. En respectant ses exigences en matière de performance, de mise en œuvre et de choix de matériaux, il est possible d’obtenir une isolation de qualité. Une isolation performante apporte un confort thermique et acoustique optimal, vous fait réaliser des économies d’énergie conséquentes et valorise le patrimoine immobilier.
Pour bénéficier de tous ces avantages, recourir à professionnel qualifié pour la mise en œuvre de l’isolation est recommandé.