Aller au contenu

Fonctionnement et avantages d’une VMC double flux

Vous cherchez à améliorer la qualité de l’air intérieur de votre maison tout en réduisant vos factures de chauffage ?

La VMC double flux est une solution à envisager sérieusement ! Ce système de ventilation permet de renouveler l’air intérieur tout en récupérant la chaleur de l’air extrait pour un confort thermique optimal et des économies d’énergie significatives. Découvrez dans cet article son principe de fonctionnement, ses composants, ses avantages et ses limites, ainsi que son coût et son installation.

Qu’est-ce qu’une VMC double flux ?

VMC est l’acronyme de ventilation mécanique contrôlée. Une VMC double flux est une ventilation qui permet de renouveler l’air intérieur d’une maison tout en récupérant la chaleur de l’air extrait. Ce système de renouvellement d’air extrait l’air vicié des pièces humides : cuisine, salles de bains, toilettes et insuffle de l’air neuf dans les pièces de vie : chambres, séjour.

Principe de fonctionnement d’une VMC double Flux

Explication détaillée en vidéo de la VMC double flux :

Le principe repose sur deux circuits d’air indépendants, d’où le nom de double flux :

  • D’un côté, l’air vicié est aspiré des pièces humides et évacué vers l’extérieur.
  • De l’autre, de l’air frais est prélevé à l’extérieur, réchauffé par échange de chaleur avec l’air extrait, puis soufflé dans les pièces de vie.

Cet échange thermique s’effectue dans un échangeur dédié qui récupére jusqu’à 90% de la chaleur contenue dans l’air vicié pour la restituer à l’air neuf entrant. Cela réduit considérablement les déperditions de chaleur et améliore l’efficacité énergétique du système.

VMC Double Flux

Composants d’une VMC double Flux

Ses principaux éléments :

  • Un ou plusieurs ventilateurs assurant l’extraction de l’air vicié et la soufflerie de l’air neuf
  • Un échangeur thermique à plaques ou à roue permettant le transfert de chaleur
  • Un réseau de conduits de distribution acheminant l’air neuf et évacuant l’air vicié
  • Un système de régulation et de contrôle (hygrostat, détecteurs de CO2, etc.) pour optimiser le fonctionnement

Les avantages de la VMC double flux en hiver

Ses avantages en hiver :

  • Une réduction des pertes de chaleur : en récupérant la chaleur de l’air extrait pour réchauffer l’air neuf entrant, la VMC double flux réduit les pertes de chaleur de l’habitation. Cela se traduit par une diminution des besoins en chauffage et donc des économies d’énergie.
  • Un confort thermique accru : en préchauffant l’air neuf entrant, la VMC double flux maintient une température intérieure plus stable et homogène sans courants d’air froids désagréables.
  • Une amélioration de la qualité de l’air intérieur : en filtrant l’air neuf entrant et en évacuant l’air vicié, la VMC double flux réduit les polluants intérieurs (COV, particules fines, acariens, etc.) et donc améliore la qualité de l’air respiré par les occupants. Cela est particulièrement bénéfique pour les personnes souffrant d’allergies ou de problèmes respiratoires.
  • Une réduction de l’humidité : en évacuant l’air vicié des pièces humides (cuisine, salle de bain, toilettes), la VMC double flux permet de réduire l’humidité dans l’habitation, ce qui limite les risques de condensation et de moisissures.

Les avantages de la VMC double flux en été

En plus de ses performances en hiver, la VMC double flux présente également des avantages en été. Le système rafraîchit l’air intérieur en utilisant l’air plus frais de la nuit. Lorsque la température extérieure baisse, il est possible de la programmer pour fonctionner en mode « bypass ». Cela court-circuite l’échangeur de chaleur et fait entrer directement l’air extérieur dans la maison. Cela refroidit l’air intérieur de manière naturelle et économique sans avoir recours à la climatisation. Elle filtre également l’air entrant. Elle réduit l’entrée de pollens et autres allergènes dans la maison et améliore la qualité de l’air intérieur pendant la saison estivale.

Le dimensionnement des différents composants (débit d’air, puissance des ventilateurs, etc.) est réalisé en fonction des caractéristiques du bâtiment (surface, nombre de pièces, etc.) afin d’assurer un renouvellement d’air optimal.

Avantages et limites de la VMC double flux

Ses principaux avantages sont :

  • Renouvellement permanent et maîtrisé de l’air intérieur
  • Récupération de chaleur pour limiter les déperditions énergétiques
  • Amélioration significative du confort thermique et de la qualité de l’air
  • Gain en termes de santé et de bien-être des occupants

Cependant, ce système comporte également quelques limites :

  • Coût d’investissement initial élevé, notamment pour l’installation des conduits
  • Nécessité d’un entretien régulier (nettoyage des filtres, maintenance)
  • Besoin d’une bonne étanchéité à l’air du bâtiment pour être pleinement efficace
  • Consommation électrique non négligeable liée au fonctionnement des ventilateurs

Coût et installation d’une VMC double flux

Le coût d’une VMC double flux dépend de la taille de la maison et du type d’installation choisi. En moyenne, le coût d’une VMC double flux se situe entre 3 000 et 5 000 euros. Mieux vaut faire réaliser l »installation par un professionnel qualifié pour garantir son bon fonctionnement.

Conclusion

La VMC double flux s’avère particulièrement adaptée aux bâtiments neufs ou rénovés, disposant d’une enveloppe thermique performante. Son installation dans l’habitat existant peut être plus complexe et nécessiter des travaux importants.