Toiture végétalisée en pente : avantages et inconvénients

toiture végétale

Encore appelée toiture végétale, la toiture végétalisée remplace de nos jours les matériaux communément employés pour les toitures des habitations. On en distingue deux types classés selon leur aménagement : les toits plats et les toits en pente. Ce sont ces derniers qui feront l’objet de notre article. Découvrez ici les avantages, les inconvénients de ce type de toiture.

Toiture végétalisée en pente : définition

On appelle toiture végétalisée un toit recouvert de végétaux et pouvant être plat ou à pente. Le toit plat présente une inclinaison de 1 % afin de respecter les DTU. Par contre, une toiture végétalisée en pente est un toit dont les rampants possèdent une pente dépassant 18 %. De fait, c’est l’angle de déclivité à partir duquel la végétalisation est différemment installée par rapport à celle des toits à faible pente et horizontaux.

Effectivement, afin de végétaliser une toiture en pente, vous devez réaliser une étude technique du projet. Cela vise à réduire les risques et à recommander le dispositif de retenue ainsi que le complexe d’arrosage qui convient le plus. La couche de substrat doit aussi être préservée contre l’érosion. On prend également en compte la déclivité de la couverture et son exposition pour choisir la flore et le mode d’installation idéaux.

Toiture végétale en pente : quels avantages

La toiture végétalisée en pente présente de multiples avantages.

  • Elle améliore la qualité de l’air : les plantes absorbent les gaz à effet de serre qu’engendre l’homme à travers ses activités. Cela rend meilleure la qualité de l’air, particulièrement en zone urbaine.
  • La toiture végétalisée en pente est écologique: grâce à la végétation, vous bénéficierez de fraicheur naturelle. À l’opposé de la tuile, de l’ardoise, ou du métal, ce toit est capable d’absorber les rayons solaires et sa température constante ne dépasse pas 35 °C approximativement.
  • Elle booste l’isolation acoustique et thermique : en zone urbaine, les végétaux peuvent absorber plus de bruits que les toitures en matériaux traditionnels. En outre, ils absorbent la lumière solaire et améliorent ainsi l’isolation thermique en période estivale.
  • Elle est esthétique : selon le toit végétal, il est possible de choisir une large palette de végétaux capables de procurer du vert et des couleurs au logement. Ce faîtage augmente aussi la valeur immobilière de ce dernier.
  • Elle accroît la durabilité de la couverture de l’habitation.

Quels sont les inconvénients de ce type de toiture ?

Bien que ces avantages soient multiples, la toiture végétalisée en pente possède néanmoins quelques points faibles.

La charge de la toiture doit être respectée

Des supports en bois, en tôles d’acier et en béton ne pourront pas supporter des poids identiques. Le béton conviendra donc aux charges pesantes d’un toit végétal intensif. Quant au bois, ou à l’acier, il faudra les utiliser pour une toiture semi-intensive ou extensive.

L’arrosage

toiture végétalisée en penteIl existe des végétaux qui demandent d’installer un système d’arrosage annexe. Cela peut ajouter un coût en surplus lors du montage et de l’utilisation de votre toiture végétalisée en pente.

Un entretien régulier

Vous devez obligatoirement :

  • éradiquer les mauvaises herbes que les oiseaux apportent généralement ;
  • faire disparaitre les plantes mortes, les feuilles ainsi que d’autres résidus végétaux de manière régulière ;
  • ajouter des engrais ;
  • tailler les végétaux ;
  • contrôler le système d’irrigation, etc.

De la sorte, vous préserverez votre toit végétalisé en pente. Il est conseillé de procéder à une inspection de la toiture tous les 3 mois.

L’étanchéité

La toiture végétalisée en pente doit être parfaitement étanche. Sa membrane doit résister aux racines susceptibles de se développer et de tirer pari de la plus petite faille pour s’y faufiler, provoquant alors des fuites.

Le ruissellement des eaux pluviales

À de rares exceptions près, la pente diminue considérablement les réserves d’eau de la végétalisation. Il est alors vivement conseillé d’installer un système d’arrosage automatique.

L’érosion de la couche de substrat

En raison de l’inclinaison des rampants, le substrat peut s’éroder ou glisser vers le bas. En conséquence, vous devez mettre en place un système de retenue anti-glissement pour une toiture en pente avec une inclinaison de plus de 20 %.

L’érosion des végétaux

Avec un toit végétal en pente, le végétal risque plus de s’éroder au cours de l’implantation. Pour cela, il faut opter pour la pré-végétalisation en pépinière plutôt que la plantation de micro-mottes ou la végétalisation par semis de fragments.

Conclusion

On conclut que la toiture végétalisée en pente est un toit esthétique, isolant, écologique, économique, durable, etc. Toutefois, elle nécessite un entretien régulier, la mise en place de divers systèmes, etc.