Aller au contenu

Comment j’ai construit ma citerne pour être autonome

La maison que j’ai achetée ne pouvait pas être raccordée à l’eau de ville. Une seule solution s’est imposée à moi, récupérer les eaux de pluie. La récupération d’eau de pluie est efficace pour être autonome en eau tout en réduisant l’impact environnemental.

La maison n’étant pas accessible par une voirie, il n’était pas non plus possible d’acheter une citerne en béton. Me voilà donc contraint de construire ma propre citerne.

Cette eau est utilisée pour la vaisselle, les douches, la boisson et le lave-linge, excepté pour les toilettes car nous utilisons des toilettes sèches.

Collecte de l’Eau de Pluie

L’eau de pluie est collectée à partir de la toiture en ardoise via des gouttières en zinc, optimales pour la récupération. L’eau passe d’abord par un filtre à impuretés, puis un filtre à café en plastique pour retenir les plus fines particules. Ensuite, elle est acheminée vers une citerne enterrée via un tuyau le long de la maison. Le premier filtre retient les gros débris, tandis que le filtre à café capture les impuretés plus fines. Ce filtre doit être nettoyé ou remplacé régulièrement pour maintenir son efficacité.

L’emplacement pour enterrer sa citerne

Le choix de l’emplacement pour enterrer une citerne à eau de pluie est crucial pour une installation efficace et durable. La citerne doit être située près de la zone de collecte, généralement sous la toiture, pour minimiser la longueur des tuyaux et réduire les pertes de pression.

Placez-la sous une descente de gouttière principale pour un captage direct. Assurez-vous que l’emplacement choisi est facilement accessible pour l’entretien et les inspections régulières, avec suffisamment de place pour les véhicules de service si nécessaire.

Construction de la Citerne

Si le fait de construire une citerne implique une certaine quantité de travail, cela présente aussi des avantages.

  • Dimensions Personnalisées : J’ai pu adapter la taille et la forme de la citerne selon mes besoins spécifiques et les contraintes de mon terrain. Voyez comment calculer le volume de la citerne correspondant à vos besoins en eau.
  • Conception sur Mesure : La citerne a pu être conçue pour s’intégrer parfaitement à mon système de récupération d’eau et à l’architecture de ma maison.

Voici les étapes clés de cette construction :

Dimensions et Capacité

  • La capacité d’une citerne dépend de plusieurs facteurs : la taille du ménage, la surface de toit et la pluviométrie de la région. Pour une famille de 4 personnes avec une consommation moyenne de 60 m³ d’eau par an et une surface de toit de 84 m², une citerne de 20 à 25 m³ est recommandée pour assurer une autonomie totale.
  • Dans notre cas, la citerne mesure 3,20 m par 5,20 m avec une profondeur de 2,20 m, offrant une capacité utile de 20 m³. Cette taille permet de stocker suffisamment d’eau pour répondre aux besoins annuels de notre ménage, même en tenant compte des périodes de faible précipitation.
  • La citerne comprend deux compartiments : un compartiment de décantation et un compartiment de puisage. Le compartiment de décantation permet de séparer les particules en suspension avant que l’eau ne soit stockée dans le compartiment principal.

Excavation et Construction de la citerne

  • La citerne a été réalisée avec des blocs à bancher, renforcés par des treillis métalliques et remplis de béton pour garantir la solidité et la durabilité de la structure.
  • Lors de l’excavation, un trou de 2,20 m de profondeur a été creusé, et une dalle de béton a été coulée pour servir de base solide.

Étanchéité de la citerne

L’étanchéité est assurée par trois couches d’enduit compatible avec l’eau potable, utilisées généralement pour les châteaux d’eau. L’application minutieuse de ces enduits est cruciale pour prévenir les fuites.

Toit de la Citerne

Réalisé avec des poutrelles et des hourdis, recouvert d’une chape de béton de 6 cm avec des regards de visite pour faciliter l’accès et l’entretien. Ce toit permet de maintenir l’eau à l’abri de la lumière, ce qui limite la prolifération des algues.

Coût d’une citerne

Le coût d’une citerne à eau de pluie varie selon le matériau. Pour une capacité de 5000 litres :

  • Citerne en Béton : Environ 1 400 euros. Durable et neutralise l’acidité de l’eau, mais l’installation peut être coûteuse en raison de l’excavation nécessaire.
  • Citerne en PVC : Entre 2 800 et 3 000 euros. Légère, facile à installer, mais plus chère que le béton.
  • Citerne Souple : Environ 400 euros. Économique et simple à installer, idéale pour des installations temporaires, mais moins durable et plus susceptible de perforations.

Le choix de la citerne dépend de votre budget et de vos besoins spécifiques.

Entretien et Nettoyage

Pour maintenir la citerne en bon état :

  • Un nettoyage complet est réalisé tous les deux ans, en septembre, lorsque le niveau d’eau est le plus bas. Cette période est choisie pour minimiser la quantité d’eau à gérer pendant le nettoyage.
  • Utilisation d’éponges, de brosses et d’une pompe vide-cave pour nettoyer les compartiments sans produits chimiques. Cette méthode garantit que l’eau stockée reste potable et sans contaminants chimiques.

Adduction et Potabilisation de l’Eau

Pompe et Surpresseur :

  • Une pompe de surface aspire l’eau à 20 cm sous la surface pour garantir sa pureté, équipée d’un surpresseur pour maintenir une pression constante. Cette pompe est alimentée par un système photovoltaïque, assurant une autonomie énergétique.
  • Le surpresseur permet de maintenir une pression d’eau stable dans tout le réseau domestique, évitant les déclenchements fréquents de la pompe et prolongeant sa durée de vie.

Filtration :

  • Deux filtres à cartouches (25 microns et 5 microns) assurent une première filtration. Ces filtres sont changés tous les six mois pour maintenir leur efficacité.
  • Un filtre à gravité pour l’eau de boisson, type Berkey, est utilisé pour la filtration finale. Ce filtre retient les polluants restants et assure que l’eau de boisson est propre et sûre.

Électricité :

Un petit système photovoltaïque alimente la pompe en cas de coupure de courant, garantissant une alimentation en eau constante même en cas de panne électrique.

Résultats et Autonomie

Grâce à ce système, la maison est 100% autonome en eau, couvrant une consommation annuelle de 60 m³. Une jauge électronique permet de surveiller le niveau d’eau restant dans la citerne en temps réel, facilitant la gestion de l’eau.

Vidéo explicative sur la construction d’une citerne

Conclusion

La construction d’une citerne pour la récupération d’eau de pluie permet de rendre maison écologique autonome en eau. Ce projet, bien que demandant un investissement initial et un certain entretien, offre des bénéfices environnementaux et économiques significatifs. Si vous envisagez de vous lancer, je vous encourage à consulter des ressources spécialisées et à bien planifier chaque étape. En adoptant cette méthode, vous contribuerez à la préservation des ressources naturelles tout en améliorant votre qualité de vie.